Olivier Bouba-Olga

Olivier Bouba-Olga

11-09-2022

06:22

Je suis attristé (atterré plutôt) par le niveau du débat autour du pourquoi de la coexistence de chômage et de difficultés de recrutement. C’est vrai que cela relève en apparence d’un paradoxe. Petit 🧶 1/n

Un paradoxe que beaucoup résolvent en considérant que ceci est lié au fait que les chômeurs sont des assistés, qu’il convient donc de réduire l’assistance pour les forcer à pourvoir les emplois proposés. 2/n

Sauf qu’il y a beaucoup d’autres raisons qui peuvent faire que chômage et difficultés de recrutement coexistent : 3/n

1. Les chômeurs ne disposent pas des compétences nécessaires pour occuper les emplois à pourvoir, la réponse passe donc par de la formation des chômeurs ou par la révision des attentes des entreprises, 4/n

2. Les conditions de travail ou de rémunération sont trop dégradées, ou l’image de certains métiers est dégradée, d’où l’absence de candidats, 5/n

3. Les chômeurs n’habitent pas là où les emplois sont à pourvoir, ils ont des problèmes de mobilité (pas de permis, ou de voiture, pas d’alternative en termes de mobilité), ou ne peuvent déménager (pas de logement abordable là où sont les emplois ou contrat trop court), 6/n

4. L’existence d’autres freins à l’emploi : des problèmes de santé (sans réponse adaptée), ou de garde d’enfant (pas de structure, ou horaires non adaptés, ou coût trop élevé), 7/n

5. Une incapacité de la puissance publique à traiter de manière efficace l’ensemble de ces problèmes dans le cadre des politiques de formation, santé, transport, etc. 8/n

Sur la question de la formation, attention : ouvrir des formations ne suffit pas, dans tout un ensemble de cas, on a du mal à les remplir. Pourquoi ? Pour toutes les raisons que je viens de citer, qu’on retrouve pour l’entrée en formation : 9/n

pas le permis et/ou pas de voiture pour y aller, pas de solution de mobilité alternative, pas de solution de garde d’enfants, pas de logement abordable sur le lieu de formation, problèmes de santé non résolus, etc. 10/n

A quoi on peut ajouter la façon dont on forme, la séquence consistant à prendre un chômeur, le mettre en formation, puis en emploi ne fonctionne pas : il faut travailler l’image des métiers, les conditions d’accueil, favoriser la formation en situation de travail, etc. 11/n

Toutes les personnes qui travaillent auprès des chômeurs vous le diront : des personnes qui profitent du système, oui, on il y en a, mais c’est marginal, beaucoup aimeraient travailler, parce que le travail (...) 12/n

(...) ce n’est pas qu’un salaire, c’est se sentir utile, valorisé aux yeux de ses enfants, sa famille, c’est facteur d’intégration sociale, c’est plein d’autres choses encore. 13/n

Si l’on oublie tout cela, pour réduire le monde à une opposition binaire entre travailleurs et assistés, on va réduire les allocations et toutes les formes d’assistance, et plonger ce faisant dans la précarité un nombre croissant de personnes. Drôle de projet de société… n/n


Follow us on Twitter

to be informed of the latest developments and updates!


You can easily use to @tivitikothread bot for create more readable thread!
Donate 💲

You can keep this app free of charge by supporting 😊

for server charges...