Benjamin Bauné

Benjamin Bauné

16-05-2022

04:14

Un petit đŸ§” Ă  dĂ©rouler pour parler de l'histoire du recrutement des enseignantes et enseignants du 1er degrĂ©. — (1/13)

Jusqu'en 1968, le principe reste Ă  peu prĂšs le mĂȘme : un concours d'entrĂ©e Ă  l'École normale avant le bac puis une formation des Ă©lĂšves instits qui enchaĂźne 2 ou 3 ans de formation diplĂŽmante (brevet supĂ©rieur puis bac) et un an de formation professionnelle. (2/13)

En 1968, la formation professionnelle (qui suit toujours la formation diplĂŽmante) passe Ă  2 ans. L'enjeu reste le mĂȘme : permettre aux Ă©lĂšves des classes populaires qui s'en sortent bien Ă  l'Ă©cole de faire des Ă©tudes et de se former. (3/13)

En 1978-79, on passe Ă  une formation intĂ©grĂ©e avec un recrutement Ă  l'École normale au niveau bac puis 3 ans de formation qui mĂȘle formation diplĂŽmante (jusqu'au Deug) et professionnelle. Une mise en Ɠuvre un peu complexe. (4/13)

En 1986, le recrutement à l'École normale passe au niveau Deug (bac+2) et la formation professionnelle est de 2 ans. Il n'y a donc plus de formation diplîmante à l'École normale. (5/13)

En 1990, grand chamboulement : le corps de professeur·e des écoles est créé et un nouveau concours de recrutement est mis en place : le CRPE. Il faut avoir une licence pour le passer mais il est possible de le préparer un an à dans les nouveaux IUFM : c'est l'année de PE1. (6/13)

AprÚs le concours, il y a une année de stage avec des formations (année de "PE2") qui est rémunérée. Au passage, les salaires sont relevés mais les PE perdent le logement de fonction des instits. (7/13)

Nouveau changement en 2010 avec la masterisation : désormais, il faut avoir un M2 pour passer le CRPE et l'année de PES (stagiaire) passe à plein temps. Un petit cÎté marche ou crÚve... Et la formation professionnelle est donc reléguée à l'année de préparation du concours. (8/13)

En 2013, il devient possible de passer le concours en M1 et l'année de PES, à mi-temps en classe et mi-temps à l'IUFM (devenu Espe), permet à la fois de se former et de valider le M2. Les efforts demandés aux stagiaires sont colossaux. (9/13)

Depuis cette année, nouveau changement : le recrutement repasse au niveau M2 et l'année de stage repasse à plein temps pour celles et ceux qui étaient en formation professionnelle alternante avant le concours. (10/13)

La tendance est donc à une élévation du niveau de recrutement mais à une disparition de la formation diplÎmante et à une diminution de la formation professionnelle. La formation n'a plus lieu aprÚs le concours (avec rémunération) mais avant, à ses propres frais. (11/13)

Les consĂ©quences sont claires : pour se former Ă  ĂȘtre prof des Ă©coles, il faut maintenant avoir les moyens de faire des Ă©tudes. Le principe de l'alternance est rĂ©tabli depuis cette annĂ©e mais AVANT le concours et avec une rĂ©munĂ©ration au lance pierre. (12/13)

Pour redonner envie de devenir PE dans de bonnes conditions, @SUD_education dĂ©fend un concours Ă  bac+3 suivi de 2 annĂ©es de formation rĂ©munĂ©rĂ©es et validĂ©es par un M2. Bref, une formation professionnelle ET diplĂŽmante, payĂ©e par l'État, parce que l'Ă©cole mĂ©rite bien ça. (13/13)



Follow us on Twitter

to be informed of the latest developments and updates!


You can easily use to @tivitikothread bot for create more readable thread!
Donate đŸ’Č

You can keep this app free of charge by supporting 😊

for server charges...