Fondation pour la mémoire de l'esclavage

Fondation pour la mémoire de l'esclavage

13-11-2022

22:09

Le film #WakandaForever contient plusieurs références à Haïti, qui marquent une rare apparition de la mémoire de la révolution haïtienne dans une œuvre commerciale grand public. Petit décryptage en un thread (sans spoiler) 1/11

Une séquence du film se déroule à Cap-Haïtien. Aujourd’hui la 2ème ville de Haïti, Cap Haïtien a été fondée en 1670 par les Français. Sous le nom de Cap-Français, elle a été la capitale de la colonie de Saint-Domingue au 18ème siècle. 2/11

Cap-Français fut la porte d’entrée des centaines de milliers de captifs qui furent déportés d’Afrique pour être réduits en esclavage à Saint-Domingue, mais aussi des idées nouvelles de la Révolution qui ébranlèrent la colonie à partir de 1789. 3/11

Lieu du pouvoir et du brassage de la société esclavagiste, Cap-Français a été un lieu majeur de la révolution haïtienne. En 02/1791, c’est là que Vincent Ogé et JB Chavanne sont roués en place publique pr avoir demandé l’égalité des libres de couleur. 4/11

En juin 1793, les combats entre les esclaves insurgés et les colons blancs provoquent un immense incendie dans la ville. La représentation qu’en donne le peintre PJ Boquet va profondément marquer les esprits et est devenue une image marquante de la révolution haïtienne. 5/11

La ville sera de nouveau détruite par un incendie en 1802, quand Henri Christophe pratique la technique de la terre brûlée face aux troupes de Leclerc envoyées par Bonaparte à Saint-Domingue pour y rétablir l’ordre colonial ancien. 6/11

C’est également près du Cap-Français que se déroulera le 18 novembre 1803 la bataille de Vertières, la dernière défaite des troupes françaises menées par Rochambeau, qui conduira à l’indépendance de Haïti le 1er janvier 1804. 7/11

1804 : l’année de l’indépendance de Haïti, une date qui dans l’histoire du monde marque le début de la décolonisation. C’est le chiffre qui figure sur la maison que l’on voit à la fin de #WakandaForever, dans une autre scène située à Haïti. 8/11

Dernier clin d’œil à la révolution haïtienne, l’enfant ds cette dernière séquence s’appelle Toussaint. « C’est un prénom magnifique, et chargé d’histoire », lui répond un personnage du film. Cette histoire est celle de Toussaint Louverture, bien sûr. 9/11

Certes, #WakandaForever est une machine commerciale, avec ce que cela signifie de caricature, de cynisme, de simplification. Mais il est remarquable que dans un tel objet culturel, Haïti soit traité avec respect (de belles images, le son du créole)… 10/11

… et il faut espérer que ces références pousseront quelques spectacteurs/rices de ce blockbuster à s’intéresser à la révolution haïtienne, à laquelle ni le cinéma français ni le cinéma hollywoodien n’ont réussi jusqu’à présent à consacrer un film… 11/11



Follow us on Twitter

to be informed of the latest developments and updates!


You can easily use to @tivitikothread bot for create more readable thread!
Donate 💲

You can keep this app free of charge by supporting 😊

for server charges...