Anawim

Anawim

09-12-2021

18:08

Vos larmes n'étioleront jamais la glorieuse Reconquista qui libéra les catholiques de siècles d'oppressions, razzias, destructions d'églises, esclavage sexuel que leur infligèrent les maures lorsqu'ils régnaient. Réfutons-tout cela.

Commençons par la dimension religieuse de la 1) et la conquête en elle-même qui sera contre-balancée par 2) la Reconquista et sa légitimité historiographique ; la dernière étant une réaction à la première, qui sont inextricables.

1) Il est impossible de dissocier le Jihad ayant frappé Al-Andalus des autres conquêtes islamiques du reste du monde connu que les musulmans exhortaient à conquérir, comme le fit Mohammed, ses compagnons et leurs successeurs.

Les sarrasins étant appelés à mener une guerre perpétuelle dans les territoires n'étant pas régit par la Charia, que l'on nomme Dar-al-hab (domaine de la guerre) tandis que les territoires islamiques se situent dans la dar-al-islam, signifiant soumission

Croyez-le ou non, de nombreux historiens se sont efforcés de minimiser les intentions hostiles et religieuses de la conquête ; assimilant l'arrivée arabo-musulmane à de simples migrations.

Bien que les pillages et l'asservissement eurent une place importante dans les motivations, la raison principale fut l'Islamisation militaire qui est religieusement justifiée et pratiquée se distinguant des guerres contingentes, contextuelles et préventives chrétiennes

l'Imam Malik Ibn Anas corrobore le jihad offensif, ainsi que les multiples injonctions de Mahomet, relatés dans des hadiths sahih, qui impulsèrent ses ouailles à propager l'Islam de façon manu militari, élevant les guerriers au dessus de tout type de musulmans.

Pour l'anecdote, Khalid Ibn Walid fut surnommé "Le Sabre d'Allah" par Mahomet lui-même

Plusieurs autres traités juridiques et grandes figures d'Al-Andalus, comme Ibn Hamz et Avveroes, solidifièrent la connotation militaire du Jihad, ainsi que Al-Tabari et Ibn Khaldun, autres personnalités islamiques renommées.

Le Jihad était un devoir qui devait être effectué chaque année et auquel chaque homme devait prendre part. Outre la guerre sans merci, les massacres des chrétiens n'ayant pas combattus dépendait du bon vouloir des jihadistes, lesquels pouvait les asservir et abuser des femmes.

Bien que plusieurs furent cités pour clarifier la dimension religieuse du Jihad, il faut démontrer que c'est ce qui animait les conquérants, et ce fut le cas. Les sources chrétiennes et IsIamiques confessent unanimement la dimension religieuse de la conquête de l'Espagne.

Comme relaté dans l'hymne wisigothique, les chrétiens se lamentèrent de l'humiliante débâcle et captivité à laquelle ils avaient été réduits, et entreprirent immédiatement d'entamer une Reconquête religieuse de l'Espagne.

Sources :

Les conquérants, utilisèrent la tactique du choc et effroi, consistant à terroriser l'ennemi dans le but de le démoraliser en faisant preuve d'une cruauté se traduisant par la destruction de lieus de cultes, massacres et viols, les plongeant dans un état de crainte perpétuelle

Cela facilitaient la réddition des territoires qu'ils convoitaient de conquérir en exposant à leurs ennemis le sort qui les attendait s'ils daignaient résister.

La collaboration des juifs en faveur des musulmans exposèrent les chrétiens aux persécutions, massacres et aux incursions destructives, accentuant la rancune qu'ils conservèrent et aboutira à l'expulsion.

Les persécutions et massacres furent si ignominieux que les chrétiens ont du se réfugier dans le nord de l'Espagne, tandis que les autres étaient exterminés et infériorisés.

Musa massacra, terrorisa, pilla, et brisa les alliances, comportement justifiée par la jurisprudence de l'époque. Ce qui fut même rapporté par l'historien Al-Hakam.

La destruction des artefacts religieux et églises étaient préconisées par les instances islamiques et les sources chrétiennes de l'époque - qui, d'après vous, auraient vécu paisiblement - décrivirent la conquête comme n'étant que désolation, ce dont les maures se vantaient.

Sources :

Le plus cruel d'entre tous fut Al-Mansur qui mena plus de 60 razzias dans les bastions de la chrétienté pillant, massacrant, violant, et profanant tout sur son passage. Il ordonna que la grande mosquée de Cordoue soit construite par des esclaves chrétiens afin de les humilier.

Sur son lit de mort, il se lamenta de ne pas avoir suffisamment attaqué les chrétiens et craignait, à juste titre, la Reconquista.

L'une des atrocités les plus sciemment méconnues fut l'esclavage sexuel massif des femmes chrétiennes qui étaient capturées lors des expéditions militaires et amenées dans des harems. Le commerce fut endémique, justifié par les maures qui eurent d'innombrables esclaves.

Sources :

2) Après la conquête, l'arabisation de l'Espagne s'effectua et les chrétiens goths & asturiens (dont les rois étaient surnommés les rois des goths par les maures) considéraient l'intégralité de la péninsule ibérique comme faisant partie de l'Espagne dont ils pleuraient la perte.

Sources.

Tandis que les armées islamiques se divisaient (taifas) et s'étiolaient faute de dhimmis à extorquer pour le financement militaire, la puissance militaire des chrétiens s'intensifiait, causée par de multiples facteurs comme la foi & la discipline militaire supérieure

Les défauts propres aux régences mauresques furent les lourdes taxations, l'esclavage, et la tyrannie qui ont favorisé les révoltes et dissensions, lesquelles ont considérablement affaiblit les états. Ibn Khaldun, dans son analyse des Empires, fait le même constat

Outre les défauts intrinsèques des armées maures, les qualités considérables des chrétiens furent la foi, l'attachement à leurs terres ancestrales, une structure sociale plus cohésive, une homogénéité favorisant l'unité, etc.

Au fur et à mesure que les chrétiens récupéraient leurs terres, ils ne trouvaient que peu de chrétiens, tandis que les dhimmis mozarabes s'enfuyaient progressivement vers les terres chrétiennes et des chrétiens volontaires venant de toute répondirent à l'appel du pape.

Les maures ne furent pas immédiatement expulsés car ils eurent droit de vivre sous le joug catholique durant quelques siècles et furent appelés "Mudejars". Les révoltes ultérieures & leur collaboration avec les barbaresques et ottomans, ce qui provoqua leur expulsions.

Sources.

Toutes les sources proviennent du livre de Dario Fernandez Morera, qui a minutieusement étudié les sources hispaniques chrétiennes et musulmanes et déconstruit le mythe d'Al-Andalus qui est malheureusement tenace.

Je me suis contenté d'aborder la conquête et la reconquête car c'était le sujet du thread auquel je réponds, et non la vie durant Al-Andalus, qui est également obscurcie par de nombreux mythes historiques que Dario déconstruit de fond en comble. Je peux vous fournir le livre.

Je vous en conjure, aidez-moi à ratio cet historien médiocre et accroitre la visibilité de mon thread. @Lormontov @organiciste @bouliboulibouli @Vertumne1 @JRochedy @septembriseur @Ereminette @pegobry @Pietrotuconnais @HOMlXlDE @hexagone___ @Sowa65690323 @jenesaispasmec @Napo1852

@Aryanbussy88 @sicclinium @aristo_giton @YannChrysostome @fidepost @GroseilleJlouis

@FrDesouche



Follow us on Twitter

to be informed of the latest developments and updates!


You can easily use to @tivitikothread bot for create more readable thread!
Donate 💲

You can keep this app free of charge by supporting 😊

for server charges...