Raffaello Bellino

Raffaello Bellino

23-03-2022

20:33

Thread : le « mur », où l’inévitable déclin féminin.

Le « mur » est un terme ambigu, en ce qu’il a été inventé par des femmes, bien avant la naissance de la manosphère. C’était un terme relativement neutre, que les femmes utilisaient à propos des autres femmes, dans le but de disqualifier une concurrente sexuelle.

Lorsqu’une femme insinuait qu’une autre femme avait « atteint le mur », c’était une façon subtile de dire que c’était une grosse salope, mais le but restait le même – disqualifier une concurrente sexuelle pour que les hommes ne la considèrent pas comme une partenaire viable.

Derrière le terme de « mur », se cache une vérité désagréable : La dégradation inévitable de l’attrait sexuel des femmes – leur premier, et pour la plupart, seul, véritable levier de pouvoir qu’elles auront sur les hommes, pour assurer leurs besoins de sécurité à long terme.

Rappelez-vous que les femmes ont, fondamentalement, un besoin intrinsèque hypergamique de rivaliser entre elles pour le meilleur compagnon.

L’utilisation du « mur » comme instrument de combat entre femmes, à des fins de disqualification des concurrentes sexuelles, traduit en réalité une vérité fondamentale de la nature humaine :

Le mur représente le seuil à partir duquel la plupart des femmes se rendent compte que leur capacité à concurrencer sexuellement la prochaine génération de femmes a diminué. Autrement dit, le mur a un double aspect féminin :

1 – Une femme de 30 ans n’est plus aussi attirante que lorsqu’elle avait 20 ans. C’est le mur vis-à-vis d’elle-même. 2 – Une femme de 30 ans n’est pas aussi attirante qu’une femme de 20 ans. C’est le mur vis-à-vis des autres femmes.

Le mur correspond aussi à un changement de regard des hommes sur les femmes. C’est-à-dire qu’un homme ayant atteint 30 ans doit prendre conscience de sa propre valeur sexuelle et de son potentiel sur le marché sexuel.

Autrement dit, le mur a aussi un double aspect masculin :

1 – Un homme de 30 ans réalise qu’il vaut mieux qu’une femme de 30 ans, laquelle n’est pas son « égale » en termes d’attirance. 2 – Un H de 30 ans réalise qu’il lui est plus facile de séduire une femme plus jeune (donc plus fertile, donc plus belle).

Lorsque nous, les hommes, voyons le mur en termes d’attractivité physique, nous ne voyons l’image complète de ce qu’est le mur pour les femmes.

Dame Nature a accordé des privilèges particuliers aux femmes, mais l’énorme pouvoir qu’elles exercent sur les hommes inclus une date d’expiration précise.

Les femmes commencent à remarquer, horrifiées, qu’au fil des ans, elles ont tendance à perdre les privilèges qu’elles ont acquis grâce à leur anatomie.

La femme se rend soudain compte qu’elle a gâché les dix années les plus importantes de sa vie (de 18 à 29 ans, pendant lesquels elle pouvait représenter quelque chose de valable pour l’homme) et qu’elle est confrontée à l’effondrement imminent de sa valeur sur le marché sexuel.

Dame Nature, et l’autre moitié de l’espèce humaine, à savoir l’homme, se moquent de ses opinions politiques, de ses objectifs de carrière ou de sa « soif d’aventure ».

L’homme ne se soucie pas de l’argent qu’elle possède ou du travail qu’elle fait. Il se soucie seulement qu’elle soit jeune, belle et pas en surpoids.

L’homme n’accorde pas beaucoup d’importance au rang socio-économique de la femme. Seule l’apparence physique est importante, du moins dans un premier temps.

Tout ce que vous devez retenir du mur, c’est la question suivante :

Une femme trentenaire vous drague, mais si elle ne vous a pas fait le cadeau des dix meilleures années de sa vie, pourquoi devriez-vous lui donner les deux tiers restants de la vôtre ? 😂



Follow us on Twitter

to be informed of the latest developments and updates!


You can easily use to @tivitikothread bot for create more readable thread!
Donate 💲

You can keep this app free of charge by supporting 😊

for server charges...